Accueil \ Actualités...

Résilience et sport de haut niveau

Date de parution : 15 Septembre 2009 Auteur : Fabrice De Zanet | Catégorie : Generalite | date | Retour

Qui n’a pas entendu parler des exploits de Yanina Wickmayer qui s’est hissée jusqu’à ½ finale de l’US Open ? Peut-être avez-vous été frappé par certaines similitudes entre le destin de Yanina Wickmayer et de Justine Henin. En effet, ces deux joueuses ont connu le décès de leur maman durant leur jeunesse.

Dans une interview que Yanina Wickmayer a accordée à la Libre ou encore à la DH, elle évoque le fait que ce drame a sans doute joué un rôle déterminant dans la mentalité qu’elle adopte sur les courts de tennis. Encore un point commun avec Justine Henin qui a dédié ses nombreuses victoires à sa maman.

Hubert Ripoll présente dans son livre « Le mental des champions » les résultats de ses interviews auprès de nombreux sportifs de haut niveau. Il a observé que beaucoup d’athlètes de haut niveau ont connu des épisodes difficiles dans leur vie.

Ainsi, Hubert Ripoll cite le footballeur Alain Boghossian déclarant que « Les sportifs d’exception ont souvent quelque chose de très difficile à surmonter et qui le forge. Pour moi, c’est la mort de mon père qui m’a forgé et qui m’a donné une force indestructible. » (p. 29).

A travers ces histoires, Hubert Ripoll fait référence à la résilience, un concept qui a été popularisé par Boris Cyrulnik.

La résilience peut être définie comme la capacité d’un individu à se construire et à se développer malgré un traumatisme important. Beaucoup d’auteurs insistent sur le fait que la résilience n’est pas un trait de personnalité, mais plutôt une « qualité » qu’un individu est susceptible de démontrer en certaines circonstances. Ainsi, il est souvent évoqué que l’on n’est pas résilient tout seul et que l’entourage joue un rôle prépondérant.

Bien évidemment, si Hubert Ripoll observe que beaucoup de sportifs de haut niveau ont connu un traumatisme dans leur vie et se sont construits « grâce à » ce traumatisme, cela ne signifie pas qu’il soit nécessaire de vivre un traumatisme pour atteindre le plus haut niveau.

Par contre, chaque sportif peut s’interroger sur sa manière de réagir face aux obstacles qui sèment et vont semer sa carrière. Parmi ces obstacles, je voudrais aborder les conditions non optimales de préparation.

En tant que sportif, vous espérez bénéficier des meilleures conditions pour vous préparer et vous entraîner. Et cela se justifie. Mais bien évidemment ces conditions ne sont jamais optimales et il existe toujours des contraintes. Et comment y réagissez-vous ? Adoptez-vous une attitude de « victime »… ou bien savez-vous profiter de ces conditions difficiles pour développer un mental d’acier et votre motivation à atteindre vos objectifs ?

Car finalement, en suivant Hubert Ripoll, on en arriverait presque à vous souhaitez un grand nombre de bâtons dans les roues…

News précédente                                                                                            News suivante

Carte du site | Statistiques
Copyright © 2003 - 2017 OptimumCoaching - Tous Droits Réservés.
Free counter and web stats